05 fausses idées qui circulent sur le stérilet

De nombreuses idées circulent sur le stérilet ou DIU de nos jours. Une telle situation décourage parfois les femmes à utiliser cette méthode de contraception qui est pourtant l’une des plus efficaces. Dans cet article, nous avons choisi de lever un poing de voile sur certains de ces idées à ne pas croire.

1 – Le DIU peut rendre stérile, d’où son appellation “stérilet “

Il s’agit seulement d’un présupposé. En réalité, cette idée a été propagée à partir de certains pays où la population était opposée aux méthodes de contraception. Dans de nombreux pays développés, cette technique contraception est plutôt appelée DIU (dispositif intra-utérin) ce qui évite tout amalgame. Il faudra donc penser à changer le nom stérilet.

2 – Il est difficile de tomber enceinte après un retrait de stérilet

Un peu comme avec les pullules le trait du stérilet créer un retour de la fertilité entre 3 et 4 mois. Il n’y a donc aucun risque d’infertilité après le retrait d’un stérilet.

3 – L’homme peut sentir le stérilet durant les rapports sexuels

Le stérilet est posé dans l’utérus alors que les rapports sexuels ont lieu dans le vagin. Il n’est donc pas possible que l’homme ressente la présence du stérilet lors de la pénétration. Cependant, il peut arriver que l’on ressente les fils du stérilet, mais ce cas est très rare. De plus quand ce type de situation arrive vous pouvez demander un raccourcissement des fils.

4 – Le stérilet augmente les risques de grosses extra-utérines

Les recherches ont démontré que le stérilet ne comporte aucun risque spécial de générer une grossesse extra-utérine. Au contraire, l’utilisation du stérilet sous ses différentes formes réduit le risque de faire des grossesses extra-utérines. Par contre pour un patient qui avait déjà fait l’objet de grossesse extra-utérine, le stérilet ne peut être une solution pour se protéger contre de future GEU.

5 – Le stérilet augmente les risques d’IST

Il s’agit d’une idée totalement fausse, mais qui perdure à cause de certaines erreurs d’appréciation lors de la pose du DIU. En réalité, un bon pourcentage des femmes d’âge compris entre 25 et 35 ans ont un problème d’infection « chlamydia » au niveau du col. Ainsi une pose de stérilet sans un traitement préalable de cette infection favorise le déclenchement de l’infection.